Recherche

USD 0 à USD 1,000,000

Recherche avancée
Nous avons trouvé 0 résultats
Résultat de votre recherche

CULTURE MAURICIENNE

L’île Maurice est une destination mythique pour ses plages, sa mer et son soleil. Pourtant, l’île possède un patrimoine culturel, historique et naturel très riche. Plusieurs activités sauront séduire petits et grands, que l’on soit en couple, en famille, entre amis ou pour un voyage d’affaires.

Une des plus grandes richesses de Maurice est sans conteste son peuple car sa mixité ethnique lui confère une identité culturelle unique. Suite aux différents mouvements de population des siècles derniers, l’île se compose aujourd’hui d’indiens, de chinois, de créoles et de franco-mauriciens. Reflet de ce visage aux mille origines, l’île Maurice regorge de trésors culturels. Tout au long de l’année, les Mauriciens fêtent leurs religions, leurs cultures et leurs traditions. Fêtes religieuses ou traditionnelles, danses ou musiques ancestrales, cérémonies populaires très colorées… autant d’évènements culturels à ne rater sous aucun prétexte !

Cuisine Locale

Maurice dispose évidemment de la meilleure cuisine entre Beyrouth et Pékin. L’île a su tirer parti de cuisines aussi « goûteuses » que celle de l’Inde, de Chine et d’Europe, sans oublier sa composante créole, d’ascendance africaine. Elle est souvent épicée et savoureuse.

L’un des plats connu est le briani, sorte de riz mélangé à du poulet, des légumes et des épices, savamment concocté par les musulmans, mais talonné de près par les mines (chow mein), pâtes fines aux légumes et au poulet ou à la viande, la vindaye, le dholl puri, la rougaille, la daube, le halim et bien sûr, les incontournables curry appelés « carri » à l’île Maurice.

À base de riz, bien que le pain et les pâtes soient très appréciées, les repas sont souvent accompagnés de piments confits, de mazavarou (pâte de piment), de chutneys et de chatinis. Les amuse-bouches vendus à chaque coin de rue, sont très nombreux : gâteaux piments, samoussas, pains frits, chanapouris…

Musique

À l’image de sa population mosaïque, Maurice est traversée par des sons et des rythmes venus des Indes, de Chine, d’Afrique et d’Europe, mais son séga demeure le chant matriciel de cette terre balayée par l’esclavage et fouettée par les cyclones. Le séga est d’inspiration africaine et exprime à l’origine, la douleur, mais aussi, la sensualité des Africains arrachés à leur terre. Il est accompagné, à la base, d’un tambour cylindrique appelé ravane pièce maîtresse du séga sorte de tambour taillé dans du bois de goyave chinois. Il est recouvert d’une peau de chèvre tendue, de la maravane constituée de cannes à sucre alignées, est de forme rectangulaire. C’est une sorte de boîte contenant des cailloux, des billes métalliques ou des graines. Le musicien agite l’instrument au rythme désiré pour accompagner le chanteur et les autres instruments. De nos jours, le séga a incorporé guitare et autres instruments modernes.

Les figures hiératiques du séga sont Ti Frère, Michel Legris, Serge Lebrasse, Cassiya et récemment de Sandra Mayotte, Alain Ramanisum, Linzy Bacbotte, Laura Beg, Caroline Jodun, Mary Jane Gaspard et de Zulu.

CERTAINES FÊTES POPULAIRES

Le but de cet article est de décrire quelques fête célébrée à Maurice et d’éveiller la curiosité du lecteur, en lui proposant de lire un aperçu des fêtes célébrées à Maurice. Toutes les fêtes célébrées à Maurice n’y figurent pas, seulement les principales, qui sont aussi peu connu des touristes.

Fête du printemps – 28 janvier

Chaque année, la communauté chinoise de l’île fête de façon spectaculaire l’arrivée du printemps ou autrement appelé nouvel an chinois, à grand renfort d’offrandes aux pagodes, de parades, de danse, de décorations, de feux d’artifice, et de pétards, destinés à faire fuir les démons.

Thaipoosam Cavadee – 31 janvier

Fête d’origine Tamoule, Thaipoosam Cavadee marque la fin de dix jours de jeûne par un rite de purification très impressionnant. Pendant plusieurs heures, les participants portent le Cavadee, une arche de bois couverte de fleurs et d’offrandes et se font percer le corps, le visage et la langue avec une multitude d’aiguilles auxquelles sont suspendus de petits objets ou des limons.

Maha Shivaratree – 13 février

Maha Shivaratree, célébrée en l’honneur du dieu Shiva, est l’une des fêtes les plus suivies de la communauté hindoue de l’île. Elle dure 4 jours. Lors de la grande nuit, qui suit une période de jeûne et de chasteté, 500 000 fidèles se rendent au lac sacré de Grand Bassin, vêtus de blanc.

Fête Nationale – 12 mars

Chaque année le pays tout entier célèbre le jour anniversaire de l’indépendance, proclamée le 12 mars 1968. A midi a lieu la cérémonie protocolaire du lever de drapeau au son de l’hymne national mauricien et l’après-midi, de nombreuses manifestations culturelles, parades et commémorations se déroulent partout à travers l’île.

Holi, la fête des couleurs – Fin de fév. ou début de Mar.

Holi, grande fête hindoue de l’équinoxe de printemps, glorifie la fécondité et l’amour. Dans la nuit qui la précède, des feux de joie sont allumés pour symboliser la destruction du démon Holika. Le jour de la fête, les participants aspergent chaque personne qui croise leur chemin avec de l’eau et de la poudre colorée.

Eïd-el-Fitr – 16 juin (cela dépend de la visibilité de la lune)

L’Eïd-el-Fitr célèbre la fin du Ramadan. Après 30 jour de jeûne, c’est un jour de réjouissances que l’on fête avec des prières, des cadeaux et un banquet de Briani, plat musulman importé d’Inde, typique à Maurice, la date varie en fonction du pays où l’on se trouve et de la visibilité de la lune.

Fête du Père Laval- Jacques Désiré Laval – 09 septembre

Celui que l’on nomme « l’Apôtre des Noirs » est fêté par des Mauriciens de toutes origines, qui viennent se recueillir et invoquer des miracles sur son tombeau à Sainte-Croix. Des messes en plein air sont également organisées. Missionnaire et médecin, il fédéra les esclaves affranchis au XIXème siècle.

Divali – 07 novembre

Cette fête, l’une des plus importantes sur l’île représente pour les Hindous la victoire du bien sur le mal. Elle célèbre la libération de la déesse Sita et le retour de son mari Rama, le 7ème avatar de Vishnu. A cette occasion, les maisons sont décorées d’une multitude de lumières multicolores censées éclairer leur chemin.

FrenchChinaRussia

Comparer les annonces